Humeur

– Mon harcèlement au collège –

Comme je l’ai dit sur Instagram, en ce moment je ne vois que des campagnes de publicité contre le cyber-harcèlement, contre le harcèlement à l’école et au travail. A vrai dire, il existe du harcèlement partout.

C’est ce qui m’a donné envie de vous parler de mon histoire…

—–Retournons 11 ans en arrière—–

Mes parents ont décidé d’être propriétaire et donc d’acheter leur première maison 🏡

Ma plus grande peur, c’était qu’il trouvent une maison trop loin et que j’allais être séparée de mes amis, et surtout changer de collège. Finalement, ils ont acheté une maison pas très loin.

Lorsqu’il nous ont fait visiter la maison, j’ai tout de suite remarqué qu’au bout de la rue, il y avait un collège… c’était seulement à deux pas de la maison. C’est là que j’ai compris que mes parents allaient me changer d’école 😢

Mes parents m’avaient expliqué qu’ils auraient dû payer une carte de transport, payer la cantine etc, si je ne changeais pas de collège et ils ne pouvaient pas se le permettre.

Ma rentrée des classes au collège

Je me rappelle que j’étais très intimidé 🙁 Je ne connaissais personne. Néanmoins, cela s’est bien passé. Et puis, je me suis fait des copines dans ma classe. Tout allait pour le mieux.

Mais au fur et à mesure des semaines, certaines filles de ma classe était devenues moins gentille (dont une, qu’on appèlera « T »). Elle était d’une agressivité hors norme. Elle se moquait surtout des bons élèves.

Malheureusement pour moi, je faisais parti des élèves qui suivaient en cours et qui avait des résultats convenables. En plus, j’étais nouvelle, donc surement une proie facile…

J’essuyais tous les jours des remarques. Ça pouvait être sur mon poids, ma manière de m’habiller, au moment où je participais en classe… bref tout était prétexte à me rabaisser et à m’humilier devant les autres.

Peu à peu , j’avais peur d’aller au collège… Je me renfermais de plus en plus.

Un jour j’ai eu le courage d’en parler à grande sœur, puis à mes parents.

L’intervention des adultes

Mon père a décidé d’en parler à la directrice (avec ma présence). Il a été catégorique: il voulait que ça cesse et que j’arrête d’avoir la boule au ventre en allant au collège.

La directrice n’a trouvé d’autre moyen que de nous confronter toute les deux… A croire qu’elle n’a pas pris mon mal être au sérieux… « T » a dit qu’elle ne recommencera plus. J’étais plutôt contente, mais c’était sans savoir que cet entretien allait déclencher chez elle une rage folle. J’ai subi encore plus de remarques et d’insultes… Mes propres copines ne voulaient plus me parler (de peur d’être aussi harcelée comme moi).

La fin de semaine et les vacances étaient une joie incommensurable car chez moi j’étais en sécurité.

J’ai décidé d’aller voir l’assistante sociale de mon collège. Elle m’a beaucoup épaulé durant cette période mais j’avais dans l’idée de changer de collège l’année d’après. Je ne voulais pas souffrir une année de plus dans cet établissement.

Elle a bien sûr tenter de me faire changer d’avis. Pour elle, je fuyais la situation.

J’ai déclarer mon changement d’adresse chez ma cousine (qui habitait la ville de mon précédent collège) et fais une demande de dérogation à l’inspection Académique.

J’ai su en juin que ma demande était acceptée!!!! J’étais aux anges. Je savais que j’allais avoir une scolarité normale et que j’avais une chance d’avoir mon brevet des collèges.

On nous dit de ne pas rester seule et de parler du harcèlement mais l’encadrement du collège avait été alerté et pourtant rien n’avait changé… La directrice n’était même pas venue me voir quelque temps après pour savoir si ça s’était calmé.

Je suis encore en colère contre les professeurs qui se sont murés dans le silence le plus sourd lorsque je me faisais embêter par cette fille. Ce qui m’étais insupportable, c’est que tout le monde savait ce que je subissais, mais aucune action punitive n’a été décidée envers « T ». J’en veux à l’assistante sociale qui a voulu me faire changer d’avis lorsque j’avais pris la décision de changer de collège. J’en veux à cette fille qui m’a fait du mal pendant une année entière…

Bilan de cette triste année

Ce que m’a appris cette année de souffrance, c’est que le harcèlement touche tout le monde et que même lorsqu’on a le courage d’en parler, les choses ne s’arrangent pas toujours. Aujourd’hui je me suis forgé une personnalité de fer. Je suis une femme de caractère qui ne me laisse pas faire. Je travail dans un milieu de femme et je peux vous dire que ce n’est pas facile tout les jours.

Cela n’a pas été facile de vous écrire cet article… Quand j’entend parler de harcèlement, je fais forcement le lien avec mon histoire mais aujourd’hui tout est derrière moi et quoi qu’il arrive il faut avancer.

Bye les Choupettes ❤️

Publicités

2 réflexions au sujet de « – Mon harcèlement au collège – »

  1. j’ai l’impression de me voir à travers cet article, c’est marrant. je trouve ça bien d’écrire ce genre de choses. Cela permet aux autres qui se trouve dans ce genre de situation de se dire qu’il y a une fin à ce cauchemar. Mais maintenant c’est pareil pour moi, j’ai un caractère fort à présent et si je vois une situation de ce genre (une personne en difficultés par rapport à d’autres personnes, insultes…) j’ai une certaine tendance à bruler de l’intérieur et à remettre tout le monde à sa place. Comme une bombe qui attend de pouvoir exploser. 😉

    J'aime

    1. Merci pour ton message. Il y a beaucoup trop de jeunes qui subissent le harcèlement et ça devient inquiétant… Pareil pour moi, quand un enfant se fait chahuter, j’ai envie de le défendre, c’est fou!
      Bisou à toi

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s